Fausses infos : comment les reconnaître ?

Il n’est pas toujours facile de faire la différence entre les vraies et les fausses informations. Les journalistes de franceinfo junior se sont demandé comment ne pas se tromper, entre rumeurs et faits réels. Et surtout, comment les journalistes vérifient leurs sources.

Avec Internet, les informations circulent plus facilement. Mais voilà, parfois, de fausses informations se glissent parmi les faits réels. Il faut donc rester vigilant et apprendre à bien faire la différence entre ce qu’il faut croire ou pas. Pour cela, il est important de bien connaître les médias en France, mais aussi le métier de journaliste. Ce sont eux qui mènent des enquêtes pour récolter et publier des informations.

Qui propage des fausses informations ?

Une fausse information, c’est une image ou des paroles qui sont complètement inventées, mais que l’on présente comme si c’était vraiment arrivé. Lors d’un événement important, certaines personnes en profitent pour faire circuler des rumeurs. Ces fausses informations alimentent ce qu’on appelle des théories du complot.

Quel est l’intérêt de diffuser de fausses informations ?

Parfois, c’est pour faire rire, et cela n’a pas de conséquences graves.
Mais, parfois, c’est pour causer du tort à quelqu’un : par exemple, en écrivant une fausse interview d’une personnalité.
Enfin, diffuser de fausses informations permet de convaincre la population : par exemple en retouchant une photo pour faire croire à un événement qui n’est en fait jamais arrivé.

En quoi consiste alors le métier de journaliste ?

Les journalistes collectent et vérifient toutes les informations qui les intéressent et qu’ils ont envie de diffuser. Ils se posent alors plusieurs questions : d’où vient cette information ? de quand date-t-elle ? est-elle logique et claire ? peut-on retrouver cette information ailleurs ?
Pour mieux comprendre, écoute les questions que les p’tits journalistes de franceinfo junior ont posées Erik Kervellec, directeur de la rédaction de franceinfo.

SOURCE

         

Deja un comentario